Aux sources de l'a´kido

Aux sources de l'a´kido

Jeudi 27 avril

Départ d’Ise –Shima à 9 h pour suivre la « route des perles » qui longe la mer. La végétation est dense jusqu’à la côte, qu’elle dissimule souvent. Mais de temps en temps nous descendons vers une petite anse dans laquelle se niche un village, enserré dans des collines abruptes. Il n’y a pas de construction sur les pentes, qui sont susceptibles de glisser à cause des tremblements de terre.

 

Le long de la route on trouve des panneaux d’avertissement inhabituels : traversée de ratons laveurs, de furets …

 

A 11h30, nous arrivons au village de Toba. Nous allons voir Meotoiwa, les rochers des couples. Ce sont deux rochers situés en face d’une pointe rocheuse, attachés par une corde, qui symbolise le couple. Le temple qui leur fait face est dédié au bonheur conjugal, à la recherche de l’âme sœur et à la fécondité.

Un rabatteur nous attire jusqu’à une maison où nous devons choisir une huitre dans un bac et l’ouvrir pour y trouver, la plupart du temps, une perle que nous pouvons emporter moyennant 500 Yens.

 

En face du port de Toba se trouve Mikimoto, l’île des perles. Il n’y a plus d’activité d’élevage. On y trouve un musée de la perle et de temps en temps des démonstrations des plongeuses ama qui allaient jadis chercher les perles au fond de la mer.

D'après la tradition japonaise, ces plongeuses existeraient depuis 4 000 ans. Elles sont connues pour avoir longtemps pêché des perles, mais ceci tient de la légende et a été inventé à la fin du XIXe siècle par Kokichi Mikimoto, qui a mis au point à Toba la technique de culture des huitres perlières. En réalité elles ont toujours plongé pour la recherche d'aliments (pour leur consommation et surtout la vente) tels que les escargots de mer, les algues, les pieuvres, les oursins, les ormeaux, voire les homards.Les Amas plongent de 3 à 20 mètres de profondeur, toujourd en apnée, et chaque plongée peut durer jusqu'à 50 secondes. 

 

Le temps étant compté, nous allons directement prendre le ferry pour Hamamatsu. La traversée dure 1h30 et nous évite un détour de 300 km par la côte.

A Hamamatsu, après un peu d’embouteillage japonais, nous rendons les voitures chez Toyota dont les employés se montrent d’une redoutable efficacité. 10 mn plus tard, nous arrivons à la gare où nous prenons le Shinkansen pour Tokyo.

 

2h plus tard, nous arrivons à la gare centrale de Tokyo. Nous prenons le métro où les valises montent difficilement les escaliers avant d’arriver au ryokan « Sawanoya », mignonne auberge toute petite dans une rue tranquille. L’hôtelier est extrêmement aimable mais un peu paniqué par la répartition des chambres et les demandes de factures. Après quelques rangements, nous nous couchons en prévision d’une nuit plutôt courte.

 



29/04/2017
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour