Aux sources de l'a´kido

Aux sources de l'a´kido

Vendredi 21 avril

Départ à 7h45 pour aller chercher les voitures. Puisque tout se passe bien, il ne faut qu’une heure pour remplir les formulaires, écouter les explications et faire le tour des voitures pour chercher les rayures capillaires.

 

Direction Himeji pour visiter le château qui vient de terminer sa première restauration depuis 350 ans. Tous les enduits et toitures ont été refaits avec des procédés traditionnels. Les tuiles sont scellées avec du ciment blanc pour éviter les incendies lorsque les assaillants projettent des produits enflammés sur les toitures.

Comme en Europe, les quartiers d’habitation sont situés autour du donjon qui sert de refuge en cas d’attaque.

Le château n’est pas meublé et les pièces sont austères et plutôt sombres.

Dans tous les couloirs, on trouve des meurtrières carrées pour les flèches et rondes pour les fusils. On ne sait pas pourquoi les flèches seraient carrées ……

 

A 13h, nous partons pour le mont Shosha où se trouve un ensemble de 30 temples appelé Enkyo-Ji. Nous prenons le téléphérique puis marchons ½ h pour atteindre le temple où nous attend le moine Miki qui nous guidera pour une séance de méditation zazen (photos interdites).

Pendant la séance, le moine passe pour aider les personnes qui ont des difficultés à tenir la posture, en les frappant 3 fois de chaque côté de la colonne vertébrale avec une baguette en bois.

 

40 mn et quelques crampes de plus, nous nous rendons dans le temple voisin pour une séance de calligraphie. Nous devons passer sur les caractères Kanji imprimés en gris clair avec un pinceau à l’encre de chine sur une feuille de couleur. Chaque couleur correspond à un type de vœu : chance, études, santé, longévité, rencontrer quelqu’un.

Au verso, il faut calligraphier son nom et son souhait pour que le moine le soumette au dieu. Le résultat n'est pas connu pour l'instant.

A l’étage se trouve une exposition de statues du bouddha.

 

Maître Sato nous rejoint au temple et nous nous rendons au temple Maniden pour faire tamponner et calligraphier nos carnets et acheter quelques souvenirs.

 

Le soir nous dormons à l’auberge du temple dans une chambre à 6 futons pour les filles et autant pour les garçons. La chambre des garçons semble plus bruyante. Nous ne dirons pas pourquoi …..

 

 



23/04/2017
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour